CategoryRéférences

Les débuts de la civilisation française d’Algérie

Le moment m’a paru propice, après « Djazaïr, une Année de l’Algérie en France, 2003 » et l’élan de curiosité et de sympathie des publics français et algérien désireux de mieux connaître leur histoire, de s’interroger sur le cadre artistique de notre civilisation française d’Algérie.

Et compte tenu de ce compagnonnage de nos deux pays sur l’échelle de l’humanité, quel cadre permettrait de restituer dans toute sa véracité et son ampleur, les écrivains, les œuvres qui ont contribué à forger la véritable physionomie intellectuelle de cette civilisation française avec ses caractéristiques génériques, thématiques, esthétiques, linguistiques. Cela, jusque dans ses répercussions dans la littérature maghrébine d’expression française.

Faute de matériel facilement accessible au public, j’ai réalisé à quel point nous avions une mémoire tronquée, incomplète. Cela, à partir de mon travail de promotion de l’œuvre d’un écrivain, soutenu par Bernanos et Paul Valéry, Marcello-Fabri (Miliana 1889 – Alger 1945), injustement oublié, comme me le disait Mohammed Dib qui l’avait connu.

Marcello-Fabri est poète, peintre, essayiste, dramaturge, fondateur de deux revues à Paris, de 1919 à 1939. Il s’est efforcé de faire connaître à la métropole, une jeune culture Méditerranéenne naissante aux noms encore inconnus aujourd’hui. J’ai découvert tout un patrimoine culturel absent de notre mémoire car occulté par les médias quels que soient les travaux de transmission de mémoire de leurs descendants, enfermé dans les espaces spécialisés : universités, bibliothèques, centres culturels, facultés, collections de bibliophiles et revues de français d’Algérie. Sans possibilité de respiration auprès d’un large public qui pense, en toute bonne foi, que le patrimoine artistique de la France d’Algérie commence dans les années 50. Ce qui est faux. Ou que tout ce qui a précédé est mineur dans son ensemble et jugé péjorativement par les historiens, à l’éclairage d’une morale historique soutenue par une certaine idéologie.

Ces ouvrages sont pourtant l’humus sur lequel s’est élaborée l’œuvre d’un Camus et contre lesquels s’est construit, lentement, le concept moderne de nation algérienne. C’est avec ce double regard que j’ai lu et répertorié les œuvres significatives de la littérature d’Afrique du Nord de 1920 à 1950 environ. Celles qui ont été éditées, celle qui méritent une réédition afin de retrouver cette architecture d’ensemble, littéraire et artistique, entrant en résonance avec les mythes d’un peuple neuf, avec ses plages de respiration, des œuvres réactives, une contre mythologie, un imaginaire radicalement différent à partir des années 50 même si ces œuvres seront éditées plus tard.

Mais nous aurons ainsi l’éclairage des écrivains, des peintres, des dramaturges sur l’évolution de l’histoire de France en Algérie, histoire elle-même basculée à l’intérieur d’une histoire plus vaste, celle de l’Algérie d’aujourd’hui, de l’Antiquité à nos jours, avec son propre patrimoine littéraire et artistique. C’est ainsi qu’il faut lire, appréhender le bilan artistique de la France, le sortir des critères de morale sous lequel on l’étouffe, que ce soit par le silence ou par la pléthore des cris de mémoire après 1962, tous d’une importance extrême, mais pour des raisons différentes et étrangères à cette nécessité de réédition. Et le placer sous des critères esthétiques où la morale historique, en constante évolution elle aussi, a d’ailleurs toute sa place.

Car ces oeuvres sont à la fois le témoignage d’une époque de styles de vie, de traditions aujourd’hui perdues et celui d’une conception du monde allant de la Renaissance à la Deuxième Guerre Mondiale, en rupture totale avec la notre aujourd’hui et cela intéresse tous les lecteurs francophones, tous les chercheurs.

On a bien réédité, en partie grâce à l’ Année de l’Algérie, et pour notre plus grand plaisir, les journaux, chroniques, voyages de peintres et d’écrivains d’avant 1900, qui ont découvert l’Algérie, se sont attachés à décrire et à comprendre deux formes de civilisations qui coexistaient, à les opposer avec toutes les erreurs engendrées par la vision d’une seule perspective, celle d’un Occident triomphant, portant jugement sur l’Orient, sans la réciprocité du regard. Mais non sans lucidité car l’admiration, proche de l’amour quand elle existe, sait voir et juger juste.

Et nous savons les dommages regrettables et quelquefois définitifs qui sont ainsi causés, nous renvoyant, à nouveau, à notre responsabilité, à notre conscience individuelle et collective d’aujourd’hui, dans un cycle sans fin.

Nous sommes donc en présence d’un héritage d’importance à ne pas laisser perdre, à mettre à la disposition du plus large public possible. Ces œuvres, en l’état actuel, manquent de statut ce qui les fragilise énormément et leur enlève de leur valeur pédagogique, pourtant, d’une pleine actualité. En effet, elles nous éclairent à la fois sur notre sens de la destruction et de la construction, sur notre peur de l’autre, mais aussi sur notre possibilité d’accéder ou non à ce qui fonde notre humanité. Cette humanité est à recréer, aujourd’hui, en permanence, à la condition de trouver une autre forme de pensée et de langage à articuler à notre approche de l’Orient et de l’Occident.

Et se rappeler que seul l’art est capable de nous purger de l’inimitié de l’histoire faite par les hommes à travers le mépris et l’intolérance. L’art seul a le pouvoir d’opérer la réconciliation.

Simone Rinaudo
Présidente de l’Association des Amis de Marcello-Fabri
Paris, septembre 05

Théâtre Français, Théâtre Algérien

  • Mahieddine Bachetarzi *, Mémoires 1921-1939*
    3 tomes, l’Harmattan
    Consultable au Centre Culturel Algérien – 75015 Paris
  • Arlet Roth *, Le Théâtre Algérien* , Maspero, 1967
    Roselyne Baffet, Traduction théatrale et modernité en Algérie
    l’Harmattan 1985
  • Ahmed Chemiki Le Théâtre en Algérie, histoire et enjeux
    Edisud 2002

* rééditions à prévoir

Théâtre national algérien

 

Livres d’Art, critiques et peinture

Comité du vieil Alger, Fondateur Henri Klein « Feuillets d’El Djezaïr ed-el-Chaix » Alger 1937 – (Ed du Tell, Imprimerie A. Mauguin – Blida Algérie 2003)

Jean Lepage
L’épopée Orientale

Musée d’Art et d’Histoire de Narbonne Somogy
Editions d’arts

Georges Marçais
Tlemcen, (Ed du Tell 2003), La Berberie Musulmane et l’Orient du Moyen-âge
Ed Afrique Orient Casa, distribuée par Edisud

L’architecture musulmane d’occident
Tunisie, Algérie, Maroc, Espagne et Sicile

Paris : Arts et Métiers Graphiques, 1954
Seulement consultable au fond patrimonial de la Bibliothèque Municipale de Vienne (38200)

Victor Barrucand, L’Algérie et les peintres orientalistes B. Artaud Grenoble 1930
(Ed du Tell, Blida Algérie, 2004)

Charles Brouty *
(Recueils de dessin, peu ou pas commentés) Aïcha et le petit mouton* – (L.Chaix, Alger 1941) Textes et Images de Brouty Touaregs*, texte de Frison Roche – (la Typo-litho) J. Carbonnel, Alger 1957)

Elisabeth Cazenave
La Villa Abd-el -Tif, un demi-siècle de vie artistique en Algérie 1907-1962 Association des Abd-el-Tif 1998, Les Artistes de l’Algérie, dictionnaire des peintres

Paule Ferrando-Cruveiller Augustin Ferrando (1180-1957) peintre fauve,
Ed Cruveiller – 128 Bd de Courcelles – 75017 Paris
Marion Vidal-Bué

L’Algérie et ses peintres, 1830-1960

L’Algérie des peintres, 1830-1960

L’Algérie du Sud et ses peintres, 1830-1960
Edition Paris Méditerranée, 2000, 2002, 2003

Jean Sénac, critique d’art Visages d’Algérie
Ed Paris-Méditerranée, 2003

* rééditions à prévoir

Littérature de la France d’Algérie de 1900 à 1950 et au-delà

  • Paul Achard *
    L’homme de mer*, éditions de France 1931
    Les Sallaouetches*, illustrations de Charles Brouty, Alger 1941
  • Jean Amrouche
    L’Eternel Jugurtha, l’Arche 1946, réédité dans Rêves de Fraternité, Guy Dugas, Omnibus 1997
    Champs berbères de Kabylie, Tunis 1939, réédition Alger, Ed Charlot 1947 (L’Harmattan 1986)
    Etoiles secrètes , Tunis 1937 (réédité à l’Harmattan)
  • Marie-Louise/Taos Jacinthe Noire
    Charlot, Paris 1947, Maspero 1972
  • Marguerite Amrouche
    Rue des Tambourins , La Table Ronde 1960, (rééditions Losfeld)
  • Gabriel Audisio
    L’Opéra fabuleux, souvenirs d’un Algérois , réédition Claude Tchou, Bibliothèque des Introuvables, collection l’Algérie d’Autrefois 2003 – D’autres œuvres sont réédités
  • Magali Boisnard, * La Vandale* , 1907, roman africain
  • Louis Bertrand
    La Concession de Madame Petitgand*, Paris Fayard 1912
    Le Sang des Races*, édition Georges Cres 1931
    Pepete le Bien Aimé*, Albin Michel, Paris 1904
  • Edmond Brua, La Parodie du Cid , Andréo, Alger 1942 (plusieurs fois rééditée) et les Fables bônoises, Carbonel Alger 1938 (un seul volume chez Gandini)
  • Jean Brune, Alger, Bab el Oued, essai 1956, éditions Atlantis

Cette Haine qui ressemble à l’amour, Algérie 1961, (Ed Atlantis)

Collection France Algérie pour les deux livres (Ed Atlantis)

  • Albert Camus
    Consulter tout particulièrement :
    L’Homme révolté, essai 1951
    L’Exil et le Royaume, Nouvelles 1957
    Actuelles III – Chroniques algériennes 1939-1958 (Poche)
    Le Premier Homme 1994, publication posthume
    (Toute son œuvre est rééditée chez Gallimard)
  • Rose Celli*(sœur d’Edmond Brua), A l’envers du tapis* , Gallimard, 1935
  • Stephen Chaserey, * Chroniques de l’Oued-Melhouf*, Paris, ed de la France Africaine, 1913
  • René-Jean Clot (peintre et écrivain)
    L’Enfant halluciné, (Grasset, 1987)
    L’amour épouse sa mort, (Grasset, 1991)
    D’autres œuvres rééditées dont Charouze le Voyant, (Grasset)
  • Djamila Debêche, * Leila, jeune fille d’Alger* , Imprimerie Charras, Alger 1947
  • Emile Dermenghem,* Vie des saints musulmans*
  • Mohammed Dib
    Qui se souvient de la mer, édition du Seuil 1962 (roman)
    Habel, éditions du Seuil 1977 (roman)
    Arbre à dires, Albin Michel 1998 (diwan)
    L’Enfant-Jazz (poèmes)
    La Différence 1998
    Toute son œuvre est éditée et étudiée à l’université, en France et à l’étranger
  • Slimane Ben Ibrahim Dinet * Khadra la danseuse* , 1910
  • Ferdinand Duchène * Thamil’la* , Albin Michel 1925
  • Isabelle Eberhardt
    Ecrits Intimes, Petite bibliothèque Payot, 1998
    Sud Oranais,édition Joëlle Losfeld 2003
    Toute son œuvre est rééditée
  • Lucienne Favre *
    Bab el Oued*, Baconnier 1926 Tout l’inconnu de la Casbah*, Alger Baconnier 1933, est consultable au fond patrimonial de la Bibliothèque Municipale de Vienne (38200)
  • Mouloud Feraoun
    Le fils du pauvre, 1954 Le Seuil Journal 1955-1962, édition du Seuil 1962, Collection Points
  • Abdelkader Fikri * (vrai nom : Hadj Hamou ; pseudonyme El Arabi)
    Zohra, la femme du mineur* , Paris éditions du Monde Moderne, 1925
    Consultable à la Bibliothèque d’Aix en Provence, Archives d’Outre-Mer
  • Abdelkader Fikri et Robert Randau
    Les Compagnons du jardin, essai dialogué 1933 (Algérie, un rêve de fraternité par Guy Dugas, Omnibus 1997)
  • Charles de Foucauld, Carnet de Tamnarasset, (Nouvelle Cité Coll-Spiritualité, 1986)
  • Claude de Freminville *
    Bunos*, ed Edmont Charlot, Paris 1946
    Le manège et la noria*, Gallimard 1954
  • Maximilienne Heller *
    La Détresse des Revanches*, 1919
    La Mer Rouge*, Paris Grasset 1921
  • Kateb Yacine
    Nedjma, édition du Seuil 1956 – réédition Collection Points.
    Toute son œuvre est aux éditions du Seuil
  • Lecoq et Hagel * Louis Broumitche et le Kabyle* , 1930
  • Louis Lecoq,* Pascualette, l’Algérien* 1934
  • Saadia Levy et Robert Randau,
    * Rabbin*, Alger 1896 (consulter la bibliographie de Guy Dugas sur son site)
  • Mouloud Mammeri
    La Colline oubliée, Plon 1952
    (Algérie, un rêve de Fraternité par Guy Dugas, Omnibus 1997)
    Le Sommeil du Juste, Plon 1953
  • Angèle Maraval-Berthouin, * Les Vainqueurs* , 1906
  • Albert Memmi, Portrait du colonisé, portrait du colonisateur (Folio Actuel 2002)
  • Marcello-Fabri * Créateur de Nostalgérie
    Les Chers Esclavages*, la Cité Nouvelle 1938, Paris Elf 1947 et La Porte du Sud 1989
    Notre Dame de la Chair*, édition Hautefeuille, Paris 1958
    Marcello-Fabri, Iles, fil d’Ariane* , poèmes, écrits, analyses, peintures (choix et présentation de Simone Rinaudo), édition Santa Maria 1998
  • Robert Migot * Sainte Salsa la chrétienne martyre* , éditions France 191
  • Jean-Pierre Millecam * La quête sauvage d’El Djezaïr : Hector et le Monstre*, Gallimard 1951
  • Jeanine Montupet * La Fontaine Rouge * , Robert Laffont et Tchou, collection l’Algérie Heureuse 1978
  • Marcel Moussy
    Les Mauvais Sentiments, 1954 – (Algérie le roman de la guerre par Guy Dugas, Omnibus 2002)
    Arcole ou la Terre promise , la Table Ronde, 1954, réédité en 1983. Adaptation de ce roman pour la télévision (A2, 1981)
  • Musette (Auguste Robinet de son vrai nom)
    Cagayous, anthologie des meilleurs aventures de Cagayous, présentation et lexique de Gabriel Audisio, 1931 – (réédition Claude Tchou, Bibliothèque des Introuvables, collection l’Algérie d’Autrefois 2003)
  • Jean Pelegri
    L’Embarquement du Lundi, Gallimard 1952, réédition Atlantis 1998 Le Maboul, Gallimard 1973
    Les oliviers de la Justice, Gallimard 1959 (un film a été tiré de ce roman, dialogues écrits par l ‘auteur)
    Ma Mère l’Algérie, Alger édition Laphomic, 1989, réédition Actes du Sud 1990
    Toute son œuvre est éditée
  • Jean Pomier *
    Chronique d’Alger 1910-1957* Le Temps des Algérianistes*, la Pensée Universelle, Paris 1972
  • Robert Randau *
    Les Colons*, Paris Sansot 1907 – Albin Michel 1906
    Le Professeur Martin, petit bourgeois d’Alger*, Baconnier Alger 1936
    Les Algérianistes*, coll. Algérie Heureuse, Tchou-Laffont 1979
  • Elissa Rhais
    Le Sein Blanc, (édition Bouchene)
    La Fille des Pachas, (édition Bouchene)
    (Thèse de Joseph Boulmedine sur Elissa Rhaïs à consulter à l’INALCO)
  • André Tabet, * Rue de la Marine*, Albin Michel 1938
  • Jean Senac
    (Poésie) – Carnets, 1946 – poèmes, préface de René Char, Gallimard 1954… (Toute l’œuvre de Jean Senac est publiée par Actes Sud, 1999) sous le titre «Œuvres Poétiques» , préface de René Ceccaty – Jean Senac, pour une terre possible, poèmes et autres textes inédits, préface Namid Nacer Khodja, (Marsa 1999)
  • Jules Roy
    Les Années déchirement, journal 1925-1965, (Albin Michel 1998)
    La Vallée Heureuse, Charlot Alger 1946 ; Gallimard 1948 ; Julliard 1960 ; (Albin Michel 1989)
    Correspondance avec Jean Amrouche 1937-1962 d’une amitié , (Edisud, Aix-en-Provence, 1985)
  • Emmanuel Roblès
    Travail d’Homme, Charlot 1943
    Les Hauteurs de la Ville, Charlot 1948 (Algérie un rêve de fraternité, par Guy Dugas, Omnibus 1997)
    Jeunes Saisons, Alger Baconnier 1961 (Toute l’œuvre est éditée au Seuil)
  • Laurent Ropa, Le Chant de la Noria , Albert Messein 1932, (réédition l’Atlanthrope, Versailles 1980)
  • Jérôme et Jean Tharaud *
    La Fête Arabe* , 1912, publiée en partie sous le titre : Ben Nezout , Grande Revue, 25 avril 1908
  • Albert Truphemus

Ferhat, instituteur indigène , Alger Soubiron 1935.
(Algérie un rêve de Fraternité par Guy Dugas, Omnibus 1997)

  • Jean Turin, * Futurs fils de France*, Fontana 1937

* rééditions à prévoir

Voyageurs inspirés par l’Algérie

Henri Bosco
Sites et mirages (« en Réserve », bibliothèque de Clignancourt)

Alexandre Dumas
Le Véloce (Poche)

Balzac
Une passion dans le désert (Poche, Œuvres complètes La Pleïade)

Alphonse Daudet
Tartarin de Tarascon, Flammarion 1877
Poche * Nouvelles algériennes des Contes du Lundi

Eugène Delacroix
Les Lettres de mon Moulin
Journal, pages choisies de 19 à 24 sur le voyage de 1832, Maroc-Algérie (Mille et une nuits, 2002)

Frison-Roche, Djebel Amour (Poche) – L’Appel du Hoggar* 1936
Eugène Fromentin, Une année dans le Sahel (Poche) –
Tous les écrits de Fromentin ont été réédités.

Théophile Gautier, Voyage en Algérie (La Boîte à documents)

André Gide, Les Nourritures terrestres (Poche)

Jules et Edmond de Goncourt, Abdallah (poème), 1849 (La Pleïade)

Jean Gregnier, Inspirations Méditerranéennes, 1938 – Gallimard
Victor Hugo, Choses vues (Folio)

Jean Lorrain, * Heures d’Afrique* , 1889, Fasquelle

Pierre Loti, Les dames de la Casbah , 1884 (Poche)
Les Méditerranées de Pierre Loti, préface de Guy Dugas

Pierre Louys
Les chansons de Bilitis (Poche)

Guy de Maupassant
Sur les chemins de l’Algérie , textes rassemblés et présentés par Jean Emmanuel
Ed Magelland & C°, 2003

Bel Ami, Pocket classique La vie errante – Au soleil, (Pocket, 1998)

Henri de Montherlant
La Rose de Sable, (Galimard 1968)

Il y a encore des Paradis, images d’Alger P&G Soubiron
1931, (Gallimard, 1976 – (Ed La Pleiade)

Pierre Mac-Orlan, Le camp Domineau (La Pleïade)
Michèle Salinas, * Voyages et voyageurs en Algérie : 1830-1930*

Alexis de Tocqueville
De la Colonie en Algérie , Gallimard 1968, (EditionComplexes, 1988)

* rééditions à prévoir

Les écrivains de la mémoire Harkie

Bachagha Boualam
L’Algérie sans la France, Ed France Empire (1964)
Mon pays la France, Ed France Empire (1962)
Les Harkis au service de la France, Ed France Empire (1963)
Colonel Aziz Meliani, Le drame des Harkis, Ed Perrin – réédition 2001
Mohand Hamoumou, Et ils sont devenus Harkis, Ed Favard (1993)

Mohand Hamoumou
Les Harkis une mémoire enfouie, Ed l’Autrement (février 1999)

Taoues Titraoui
Bernard Coll, Le livre des Harkis, Ed Jeune Pied-noir (1991)

Fatima Besnaci-Lancou, Fille de Harki
Préface de Jean Daniel et Jean Lacouture, Ed de l’Atelier (2003)

Dalila Kerchouche
Mon père, ce Harki, Ed Seuil (2003)

Mohamed Kara
Les tentatives de repli communautaire, Ed l’Harmattan 1997

Brahim Sadouni
Français sans patrie, chez l’auteur (1987)
Le Drapeau : écrit d’un harki, Ed l’Harmattan (1990)
Destin de harki, Ed Cosmopole (2001)
Michel Roux, Les Harkis : les oubliés de l’histoire 1954-1991 Ed La Découverte (1991)
Nicolas d’Anduque, 1955-1962 : Guerre et paix en Algérie. L’Epopée silencieuse des S.A.S. Ed SPL (1977)
Georges Fleury, Le combat des Harkis, Ed Bellamy et Martet
Professeur Maurice Allais, Prix Nobel d’Economie , L’Algérie d’Evian Réédition – J.P.N.
Xavier Camillerapp et Georges Jasseron, Les Harkis en France Ed du Fuseau (1965)
Georges Fleury, Les combattants du mauvais choix,Ed Bellamy et Martet (1977)
Camille Briere, Qui sont les Harkis, Ed l’atlantrope (1974)
Eric Taleb, La fin des Harkis, Ed Pensée Universitaire (1972)
Charef Mehdi, « La marche », Ed Mercure de France (1981)
Saïd Ferdi, Un enfant dans la guerre, Ed le Seuil (1981)
Colonel Bernard Moinet, « Ahmed, connais pas ! », Ed Lettre du monde (1980)
Kafi Messaoud, Gilbert Carreras, On les appelaient les Harkis (bande dessinée), Ed l’Harmattan (1997)
Ahmed Kaberseli
Le chagrin sans la pitié, Ed Clin d’œil (1990)
Requiem pour un massacre, Ed Publibook
K.D Bouneb, Délit de faciès, Ed Tougui (1991)
Nordine Boulhais, Des Harkis berbères de l’aures au nord de la France, Presse Universitaires du Septentrion (2002)
Bouziane, Fils de Harki : le courage de combattre, EdAmeur (Lacour) (1995)
Djami, C’est la vie… d’une famille de Harkis, EdPensée Universelle (1993)
Haddjila Kemoum, Mohand le Harki, Ed Anne Carrière (2003)
Zahia Ramani, Moze, Ed Sabine Wespieser (2003)
Boussad Azni, Harkis : crime d’état, Ed Ramsay et j’ai lu (2002)
Maurice Faivre
Un village de Harkis, Ed l’Harmattan (1994)
Les archives inédites de la guerre d’Algérie, Ed l’Harmattan (1994)
Les combattants musulmans de la guerre d’Algérie : des soldats sacrifiés, Ed l’Harmattan (1995)
Jean-Jacques Jordi et Mohand Hamoumou, Les Harkis, la mémoire enfouie Ed Autrement (1999)
Robert Lucas, Harkis mes frères de combat, Ed Les Ecrivains (2000)
Général Robert Gaget, Commando Cobra, Ed Granger (2000)
Stéphanie Abrial, Les enfants de Harki de la révolte à l’intégration Ed l’Harmattan (2002)
Jean-Maurice Garceau, Vive la France – l’odyssée des Harkis du commando Codja, Ed Godefroy de Bouillon (2002)
Raphaël Delpart, Les oubliés de la guerre d’Algérie, Ed Michel Lafon
Michel Alibert, Le courage de ton ennemi, Ed Lettres du Monde (1998)
Catherine de Withol de Wenden, Les Harkis et leurs enfants (travaux universitaires) Ed Homme et migrations (1991)
Laurent Muller, le silence des Harkis (Thèse de doctorat), Ed l’Harmattan
Guy Vincent , Kepi bleu – une S.A.S., un autre aspect de la guerre Ed Jeune Pied Noir
Jean-Jacques Jordi, De l’exode à l’exil, rapatriés et pieds noirs en France Ed l’Harmattan
Jean-Yves Alquier Nous avons pacifié TAZALT, Ed Robert Lafon (1957)
Anne Heinis , L’insertion des Français musulmans – Etude sur les populations regroupées dans le Midi de la France dans les centres ex-harkis Montpellier – III – Thèse 3 e cycle (1977)
Saliha Abdellatif, Enquête sur la condition familiale des Français musulmans de Picardie E.H.E.S.S. – Paris VII – Thèse 3 e cycle (1981)
Jean Monneret, La phase finale de la guerre d’Algérie Ed l’Harmattan (2002)
Hélie de Saint Marc, Mémoires : les champs de braises Ed Perrin – Collection Tempus (1995)
Mehdi Charef, Le Harki de Meriem, Ed Mercure de France
Alain-Julien Rudefoucauld, J’irai seul, Ed Seuil, « Fiction & Cie » (2003)
Abderahmen Moumen
Les rapatriés d’Algérie entre histoire et mémoire
Dictionnaire bibliographique Coll. Histoire des Temps coloniaux de J.J.Jordi, Ed Gandini 2003
Cette liste est consultable sur le site de l’association AHLDH de Besnaci-Lancou Fatima.

ww.harki.net et www.coupdesoleil.net